Saint Jérôme

Anonyme

1562, Huile sur bois
Localisation : Salle de l’évêché (Tapisserie du Palais Episcopal)

Attribué à tort à Dürer, ce tableau provient de la Mairie d'Orange, mais on ne connait ni son histoire, ni son auteur. Saint Jérôme y médite sur la vanité de la vie et le temps qui passe. Dans un cartouche on peut lire : « Homo Bulla », « L'homme est une bulle », allusion à la fragilité de nos existences, comme celle d’une bulle de savon.

Saint Jérôme (347-420) est connu pour sa traduction de la Bible de l'hébreu en latin, pièce maîtresse de la Vulgate. Comme dans la plupart des représentations, le saint est âgé et accompagné d'attributs bien précis comme le chapeau rouge de cardinal, le sablier symbole du temps qui passe et un crâne. Ces attributs se trouvent souvent dans les tableaux appelés « Vanités », en vogue aux XVIe et XVIIe siècles.

Notons que la date qui paraît dans un cartouche, probablement celle de l'œuvre, coïncide parfaitement avec l'année 1562 qui marqua le début des guerres de religion entre catholiques et protestants et qui, pour Orange, fut une année terrible de guerre civile et de massacres entre les deux communautés religieuses. Mais nous ne verrons dans la date du tableau et les événements historiques de la Principauté qu'une pure coïncidence.