Le Pont des Soupirs

Frank Brangwyn
(1867 - 1956)

1911, eau-forte
Localisation : Salle Frank Brangwyn

Don William de Belleroche, 1949


Des gondoles glissent sur les eaux du Rio de Palazzo o de Canonica, sous le Pont des Soupirs à Venise en Italie. Au second plan, de nombreux piétons marchent sur un deuxième pont. Le Pont des Soupirs fut conçu en 1602 par Antonio da Ponte pour relier la salle du Tribunal du Palais des Doges, et le Palais des Prisons. Les condamnés qui devaient finir leurs jours en prison empruntaient ce passage et leurs sourds gémissements qui glaçaient d'effroi les vénitiens, expliquent le nom de ce pont, un des plus célèbres de Venise.
Cette eau-forte fait partie de la collection des œuvres de Frank Brangwyn que détenait le peintre Albert de Belleroche et qui fut donnée au Musée d'Art et d'Histoire d'Orange en 1949.

Artiste anglais né à Bruges, Frank Brangwyn fut influencé par son père, architecte décorateur adepte du néo-gothisme et par ses études dans l'atelier londonien de William Morris, fondateur du mouvement Art's and Crafts. Il quitte cet atelier à 17 ans pour se consacrer uniquement à la peinture. Il mène à Londres une vie difficile qui détermine sa prédilection pour des sujets comme la pauvreté et le travail des hommes.
À partir de 1888, Frank Brangwyn entreprend une série de voyages en Turquie, en Tunisie, au Moyen-Orient, en France, en Espagne, en Italie et en Belgique. Il en rapporte des dessins, croquis et photographies dont les sujets – paysages urbains, paysages, rivières, ponts – ont été une source inépuisable d'inspiration tout au long de sa vie.

Brangwyn se rend à plusieurs reprises à Venise. Il adore « l'air doux » de la ville dont il a peint plus de 55 aquarelles. La planche Le pont des soupirs fut gravée en 1911 d'après un dessin. L'aspect monumental de la scène est dû à l'influence graphique de l'artiste italien Giambattista Piranèse (1720-1778). Comme dans toute l'œuvre de Brangwyn, l'espace n'est que ponctué par les figures laissant l'architecture dominer.